ONU: Faire progresser la mise en œuvre des ODD

ONU: aire progresser la mise en œuvre des ODD

Le monde est à mi-chemin de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Cependant, il est encore loin des objectifs adoptés en 2015 par les États membres de l'ONU pour parvenir à la paix et à la prospérité pour l'humanité et la planète, aujourd'hui et à l'avenir.

Le changement climatique, la pandémie de COVID 19, les conflits armés et l'architecture financière internationale injuste actuelle ont compromis la réalisation des 17 Objectifs de développement durable et des 169 cibles, qui comprennent l'élimination de la pauvreté, de la faim et des inégalités et la promotion de l'accès de tous à la santé, à l'éducation et à l'eau potable.

"Le monde laisse tomber les pays en développement", a déclaré le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, lors du sommet du groupe des 77 qui s'est tenu à La Havane ces derniers jours.

En effet, alors qu'un examen global par l'organisme international de la façon dont les progrès ont été réalisés a constaté que le manque de progrès sur les ODD est universel, il souligne que ce sont les nations en développement et les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables qui en subissent le plus les conséquences.

 Les chiffres ne mentent pas et brossent un tableau complexe. Le monde s'est éloigné de son objectif de mettre fin à la faim, à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition. Plus de 820 millions de personnes souffrent actuellement de la faim et on estime que 45 millions d'enfants de moins de 5 ans souffrent d'émaciation, la forme la plus grave de malnutrition, qui multiplie par 12 le risque de mortalité infantile.

 La situation de la pauvreté n'est pas non plus encourageante. Le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté s'élève à 700 millions, soit 10 % de la population mondiale.

En réalité, il y a aussi des millions de personnes sur la planète qui, au XXIe siècle, ne savent ni lire ni écrire et qui n'ont pas accès à l'eau potable et à l'assainissement.

Face au défi que représente ce panorama critique pour l'avenir de l'humanité, l'ONU cherche à promouvoir l'Agenda 2030. C'est pourquoi le Sommet dédié aux Objectifs de développement durable ouvre ses portes à son siège de New York.

Les efforts de l'organisme international ont bénéficié d'un fort soutien lors du Sommet dans la capitale cubaine du Groupe des 77, que Guterres a qualifié d'important pour promouvoir les changements qui doivent être approuvés et pour mener à bien les réformes et la mobilisation des ressources en faveur du Sud mondial.

Toujours dans la perspective de la réunion, le week-end a été intense à New York, où des groupes de femmes, des jeunes, des militants communautaires et des chefs d'entreprise se sont réunis pour soutenir l'Agenda 2030.

Progresser dans la réalisation des Objectifs de développement durable nécessite l'engagement de tous, de parvenir à un consensus sur les positions, d'une action collective qui, comme l'a souligné le président cubain Miguel Díaz Canel, favorise la solidarité et la coopération internationales.

Categoría
Cooperación
Eventos
Multilaterales
Relaciones Bilaterales
Situaciones Excepcionales
Solidaridad
RSS Minrex