Mission Permanente de Cuba auprès de l'Office des Nations Unies à Genève

Réponse de la délégation cubaine aux déclarations faites par les États-Unis lors du débat général sur le point 4 de l'ordre du jour. 55e session ordinaire du Conseil des droits de l'homme.

Monsieur le Président,

Il est honteux que le gouvernement des États-Unis s'obstine à s'ingérer dans les affaires intérieures de Cuba.

Les déclarations faites hier après-midi, que nous rejetons avec la plus grande fermeté, sont la preuve de leur implication directe dans des actions contre l'ordre public, la tranquillité des citoyens et la Constitution de Cuba.

Monsieur le Président,

Juan Antonio Quintanilla Román, Ambassadeur, Représentant permanent de Cuba, lors du dialogue interactif sur le rapport du Haut Commissaire aux droits de l'homme sur le Belarus. 55ème session ordinaire du Conseil des droits de l'homme.

Monsieur le Président, Madame la Haut Commissaire adjointe,

Cuba s'est opposée à la résolution qui a créé ce mandat. Notre position de principe contre les mécanismes qui n'ont pas le soutien du pays concerné est claire et invariable.

Nous réaffirmons notre soutien au peuple et au gouvernement du Belarus et à son président constitutionnellement élu, Alexandre Loukachenko. Nous rejetons les manœuvres de déstabilisation financées de l'extérieur et l'ingérence dans les affaires intérieures de ce pays.

Déclaration de Cuba au nom des pays LMG dans le dialogue interactif avec l'expert indépendant sur la dette extérieure lors de la 55ème session du Conseil des droits de l'homme.

Monsieur le Président,

Cuba a l'honneur de faire cette déclaration au nom du groupe de pays aux vues similaires. La liste des 33 co-sponsors sera publiée sur l'Extranet.

Nous remercions l'experte indépendante pour ses efforts visant à rendre visible l'impact négatif de la dette extérieure sur la réalisation de tous les droits de l'homme, en particulier les droits économiques, sociaux et culturels, y compris le droit au développement.

Déclaration de l'Ambassadeur Juan Antonio Quintanilla Román sur les développements concernant la pleine application par le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela du plan d'action convenu

Déclaration de l'Ambassadeur Juan Antonio Quintanilla Román sur les développements concernant la pleine application par le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela du plan d'action convenu pour donner effet aux recommandations de la Commission d'enquête concernant les conventions nos 26, 87 et 144.

349e session du Conseil d'administration du BIT (GB.349/INS/11).

Merci, Monsieur le Président :

Pages